galerie d'art kaminska & stocker
pierre jaggi (Genève 1957)

 

Vit et travaille à Neuilly-en-Sancerre, France

 

Expositions récentes

2014

Sculptures à la Fonderie, Sculpteurs de Genève, Carouge

2013

Architectures Utopiques, Centre Céramique Contemporaine, La Borne

2013

De Terre et d'Eau, Château d'eau, Bourges

2012

Art Table ! Centre Céramique Contemporaine, La Borne

2012

Quadriennale de Lancy, Sculptures, Genève

2012

Rencontres Artistiques Château de Villemenard

2012

Un peintre & un céramiste, Opus II, Centre Céramique Contemporaine, La Borne

2011

Un peintre & un céramiste, Opus I, Centre Céramique Contemporaine, La Borne

2009

Quid Novi ? 11ème édition, Gaillard

2009

O'Fish Parade, Orléans

2009

« Poids de plume », galerie Ferme de la Chapelle, Genève

2009

International Snow and Ice Sculptures, Hovden, Norvège

2008

Rencontres des Arts, Mers-sur-Indre

2007

Hommage à José Maria Sert, ONU, Genève

2007

L’art dans tous ses états, Limay

2007

Galerie du Théatre Mac-Nab, Vierzon

2006

3ème Biennale d’Art Contemporain, Bourges

2006

Quadriennale de Lancy, Genève

2006

Quid Novi ? Peintres & Sculpteurs d'aujourd'hui, 8ème édition, Gaillard

2006

Galerie Simple, Gstaad

2006

Galerie de la Ferme de la Chapelle, Genève

1986-05

Nombreuses expositions personnelles et collectives en Suisse et à l’étranger : France, Norvège, USA, Uruguay, Argentine

 

Acquisitions

2007

« Sculpture Signalétique Murale », Complexe Sportif de Belleville-sur-Loire, France

2007

« Colosse », Ville de Vierzon, France

2006

« Triptyque », Ville de Bourges, France

2005

« Rencontre », Parc Brot et place du 150ème, Ville d'Onex, Genève

2005

« L’Arbre et la table », place du 150e Ville d’Onex, Genève

1991

« Corps et Graphie », centre scolaire de Pregny, Chambésy, Genève

1990

« Reflets et Ombres » Fond de Décoration de la Ville de Genève

1986-14

Lauréat de nombreux concours et prix en Suisse, en France et en Italie

1985-96

Anime les stages d’art plastiques en Suisse, en France et au Burkina Faso

 

L'exposition de Pierre Jaggi, précédée par celle de Frédéric Burkhard, fait partie de deux présentations d'artistes puisant leur matière première dans la nature.

Jaggi assemble, manipule, sculpte les troncs d'arbre, les morceaux de bois, les branches, la pierre, les galets, utilise la terre, l'eau, la glace, travaille le fer. Il intervient dans le paysage.

Ce faisant, il défie les phénomènes naturels, les lois physiques, incite à la réflexion sur la nature, l'homme, la civilisation, l’équilibre.

Prenons l'exemple du travail avec les galets :

les galets flottants troublent la notion de la pesanteur ;

les galets contenus dans les caddies appellent, au contraire, à leur poids et au même temps provoquent la réflexion sur le « naturel culturel » ;

les galets volants, dans les mobiles, nous projettent dans le temps de civilisations passées et au même temps dans les espaces futurs...

MK

 

« Depuis quelques années je travaille avec des galets que j’intègre dans mes oeuvres. Je les assemble, les insère dans le bois ou le fer, les accorde en mobiles ou les monte sur ressort, les accumule, les amasse, les amoncelle, les groupe, les empile ou les entasse lors d’installations. Parfois patiné ou peint, le galet, matériau de la nature, est l’un de mes compagnons d’atelier. Avec le bois et le métal il est source d’inspiration et leitmotiv de mes travaux récents. La toile, la cire, les pigments, l’encre et le papier font aussi partie de mon environnement artistique, et côtoient les pains d’argile avec lesquelles je modèle le plus souvent d’autres formes, de grès et de porcelaine, destinés à être cuits à hautes températures. Par contraste, je prends plaisir à travailler parfois la glace.

L’incitation au questionnement fait partie de ma démarche, elle implique échange et partage. Culture, expériences sociales et écologie y sont étroitement liés et débouchent sur des projets ou réalisations qui s’élaborent au fil des événements et des rencontres. Ouvrir des espaces de créativité, dans lesquelles on peut se mouvoir et s’exprimer, c’est donner du sens à l’usage, c’est développer l’usage des sens. Rentrer au contact d’un lieu au travers d’une oeuvre, s’intégrer, s’imbriquer, «  faire partie du paysage, c’est aussi se solidariser avec son environnement et avec ses semblables ».

«… Ce travail avec les galets est un retour aux sources, aux premières sensations du poids et de la forme... voyage aux confins de la formation de la terre, le temps d'un face à face, les galets dans leurs nudité nous interrogent sur notre être profond... »

Pierre Jaggi

 

 

 

 

 

vernissage: samedi 25 janvier, dès 17h
du 25 janvier au 22 février 2020
me-sa, 14h-18h30